Equipe ANTIPOD

ANalyses, Télédétection, Instrumentation, Prélèvements, Observation et Données

L’équipe ANTIPOD rassemble des agents scientifiques et techniques qui apportent leur expertise et méthodologie en soutien à l’activité de recherche de l’UMR.

De manière générale, l’équipe s’articule autour de 2 activités :

  1. mettre en œuvre et maintenir les instruments du laboratoire, acquérir, gérer, traiter et valoriser les résultats associés ;
  2. apporter une expertise et développer de nouvelles méthodes ou de nouveaux instruments, en réponse aux besoins des projets scientifiques de l’unité.

De ce fait, ANTIPOD est impliquée dans l’ensemble des projets développés par l’unité, et soutient des projets collaboratifs, portés par des laboratoires et des partenaires extérieurs.

L’équipe met en œuvre un parc instrumental en géosciences marines unique en France et affiche une volonté de s’intégrer aux grands réseaux français (RESIF, REGEF). Elle est en mesure de développer ses propres projets méthodologiques, instrumentaux et scientifiques innovants. Les moyens techniques et les compétences dont elle dispose lui permettent de concevoir, développer, tester et valider des nouveaux instruments, en collaboration avec l'Unité de Recherche Recherches et Développement technologiques (RDT) de l'Ifremer, ou en autonomie (bouée de queue pour la sismique plateau, camera sous-marine Sauron, par exemple).

Au vu de la diversité des thématiques abordées par l’UMR, de la pluralité des mesures et observations générées, ANTIPOD ambitionne de développer une approche data science à la croisée des différentes équipes afin de tirer profit des données produites et stockées par l’UMR, et de devenir un fer de lance de ces méthodes appliquées aux géosciences. Ces méthodes, déjà évaluées en interne, apportent un nouvel éclairage sur les thématiques aussi variées que la géomorphologie ou la composition des sédiments de surface.

Enfin, l’équipe est moteur de la diffusion et de l’ouverture des données vers l’extérieur, dans la dynamique vertueuse de l’open data.

Les questions scientifiques et techniques s’articulent autour de quatre axes principaux, qui sont :

Notre équipe rassemble, met en œuvre et développe une large gamme d’outils, d’équipements et de méthodes analytiques afin de répondre au mieux aux besoins exprimés dans les 5 équipes « recherche » de l’UMR.

Les moyens instrumentaux et l’expertise de notre équipe dans le domaine de l’Exploration en domaine marin en fait une des plus significatives sur le plan national.

Axe Exploration

L’équipe dispose, maintient, et met en œuvre le plus grand parc d’OBS au niveau national.

Celui-ci a été utilisé dans le cadre de nombreux contrats industriels (ex. Brésil, Petrobras) et collaborations académiques, à l’exemple du projet ERC TransAtlantic iLAB. Cette expertise reconnue s’est traduite récemment par un engagement d’une partie du matériel dans le cadre de la surveillance de la crise sismique au large de Mayotte depuis mi-2018. Une partie du parc des MicrObs qui par ses caractéristiques est bien adapté à l’intervention rapide, devrait d’ailleurs prochainement être intégré au sein du RESIF et mobilisable en urgence en cas d’autres crises sismiques en domaine marin : une proposition dans ce sens, intitulée « Observations fond de mer », est en cours de rédaction en réponse à l’Appel à Projets en cours « ESR-EQUIPEX » de l’ANR.

Axe Prélèvements, Mesure et Caractérisation

Les moyens analytiques en géochimie font partie de l’outil fédérateur du Pôle de Spectrométrie Océan (convention de gestion et d’utilisation entre l’UBO, le CNRS, l’Ifremer et l’IRD) :

  • mutualisation des équipements complémentaires propres à chaque organisme, et des équipements acquis en commun ;
  • constitue ainsi une plateforme sans équivalent dans le Grand Ouest.
  • Au niveau national, ces instruments intègrent le réseau de la future IR de l’INSU RéGEF ; au sein des sous-réseaux « Géochimie élémentaire » et « ICP-MS & TI-MS ».

Le laboratoire de géotechnique dispose d’un ensemble de moyen d’essais pour la caractérisation des propriétés hydro-mécaniques des sols.

  • Au plan national, c’est le seul laboratoire académique spécifiquement focalisé sur l’étude des sols marins et des sédiments, et doté d’instruments de laboratoire pouvant être embarqués lors de campagnes en mer. Il se démarque également par le développement et l’utilisation de moyens d’essais permettant de travailler sur des sédiments contenant du gaz libre et des hydrates de gaz. Cette approche innovante complète celle abordée par le déploiement d’outils de mesures in situ à court ou long terme avec le pénétromètre Penfeld ou les piézomètres.

La Plateforme d'Analyse Sédimentaire est équipée d’outil de précision dans des domaines variés tels que la sédimentologie, la géochimie et la géotechnique.

  • Elle regroupe plusieurs équipements complémentaires destinés à la caractérisation physique et géochimique, à haute résolution et non destructrice, d'enregistrements sédimentaires. Les outils mis en œuvre inclus en particulier :
    • XRF Core Scanner : Banc d'analyse à Fluorescence X ,
    • Banc Multi-Sensor Core Logger (MSCL),
    • Banc MCSL-XCT,
    • Analyseur TOC-L CSH,
    • Granulomètre laser.

Axe Recherche & Développement

Bénéfice direct pour les chercheurs de Geo-Ocean d’un pôle d’étude de proximité sur  l’évaluation et le développement de futurs instruments ou de méthodes expérimentales : phases exploratoires, étude de faisabilité, etc.

Axe Science et Données

Les activités au sein de l’axe s’ancrent largement dans les objectifs « Océan numérique », mis en avant au niveau national. L’axe contribue également à des initiatives « Science Ouverte » par la diffusion de données, leurs analyses et interprétations.

Nos actions vers le monde socio-économique accompagnent le développement de grandes sociétés et de PME dans le domaine de la géophysique et de la mesure.

Nous avons contribué depuis 20 ans, soit en souscrivant des brevets, soit par un transfert de savoir-faire, à augmenter l’expertise de quelques partenaires locaux, régionaux ou nationaux.

  • On peut citer par exemple : NKE ou SERCEL (OBS). Ce soutien nous permet un travail d’expertise bilatéral dans des domaines variés.

Au cours des deux précédents quinquennats, 3 start-up ont été créées (IMAGIR, MAPPEM, SEDISOR).

  • Elles sont issues des activités de recherche et développements technologiques, instrumentales et méthodologiques de l’UMR. 

L'équipe a également une stratégie de communication volontariste :

  • vers le grand public et les scolaires
    • par l’accueil de stages de 3ème (3 à 7 par an),
    • au travers de diffusion web et de vulgarisation d'information et de résultats
      • blog de campagnes, vidéo explicatives, cours en ligne type SPOC et MOOC
    • et de salons (: x. Fête de la Science, journée « Hydrates » ...
  • vers un public plus spécialisé
    • scientifiques et/ou professionnels,
    • pour proposer des soutiens techniques et des expertises.
  • Un nombre important d’agents s’implique également dans l’encadrement de stages et l’enseignement
    • dispensant cours et TP dans des formations en lien avec nos activités : Master IUEM, Master UBO, ENSTA Bretagne, ENIB, CNAM-Intechmer, IUT, formations d’Ingénieurs en alternance.

Membres permanents

Amman Jérôme

Instrumentation et imagerie

Mécanique instrumentation

Beauverger Mickaël

Géophysique marine et instrumentation

Bellon Hervé

Géochimie, datation K-Ar

Gestion échantillons

Imagerie sismique

Instrumentation

Hydrographie, géomatique

Gieraltowski Jacek

Physique et magnétisme

Prélèvements et analyses sédimentaires

Gueguen Bleuenn

Géochimie éléments majeurs et en trace

Guennou Claude

Mécanique

Hydrographie, acoustique

Electronique et informatique instrumentation

Magnétisme, gravimétrie

Gestion de données géophysiques

Le Rhun Gwenn

Sédimentologie

Liorzou Céline

Géochimie éléments majeurs et en trace

Hydrographie, géomatique

Informatique, gestion de données

Martin Christophe

Informatique, statistique et calcul scientifique

Nonnotte Philippe

Géochimie isotopes radiogéniques

Ogor André

Hydrographie, acoustique colonne d’eau

Oldra Jean-Pierre

Litholamellage et logistique

Electronique et informatique instrumentation

Hydrographie, géomatique

Poitou Charles

Géophysique marine et instrumentation

Prunier Christophe

Sismique et instrumentation

Sédimentologie

Mécanique instrumentation

Rouget Marie-Laure

Géochimie éléments majeurs et en trace

Prélèvements et analyses sédimentaires

Sukhovich Alexey

Hydroacoustique

Géomatique

Tanrin Jonathan

Acoustique marine - Instrumentation

Tarits Pascal

Imagerie électromagnétique planétaire

Imagerie sismique

Imagerie sismique

Tieffenbach Pascal

Litholamellage

MC-ICPMS, géochimie isotopique

Doctorants

Mejida Richard

Robleh Ragueh Rachid

Vedrine Simon