Effets cumulés des impacts anthropiques et climatiques : observation, compréhension et évaluation

Inscrit au Code de l’Environnement, l’évaluation des effets liés au cumul des activités humaines est aujourd’hui obligatoire dans le cadre des études d’impacts. Dans les faits, sa mise en œuvre demeure problématique du fait du manque d’indicateurs pertinents, de problèmes d’intégration des échelles temporelles et spatiales, de différenciation entre impacts directs et indirects ou de prise en compte du caractère dynamique et fonctionnels des écosystèmes. A cela s’ajoute la variabilité climatique, et sa nécessaire prise en compte comme vecteur des perturbations anthropiques.

Cet axe a pour objectif d’améliorer la connaissance et la compréhension des effets cumulés anthropiques et climatiques sur les systèmes littoraux et côtiers. L’objectif principal est de produire des outils fiables permettant une meilleure intégration des effets cumulés dans les études d’impacts et les politiques publiques, dans le but d’assurer une exploitation durable des environnements et des ressources.

Un enjeu majeur étant la mesure pérenne des indicateurs identifiés, cet objectif est soutenu par un système d’observatoire innovant, développé et entretenu par l’équipe. Le rôle des sciences participatives, dédiées au littoral, visant à terme à permettre l’engagement des citoyens, pour la construction d’un outil puissant et robuste d’observation et d’aide à la gestion est étudié.

Un premier volet a pour vocation la conceptualisation, le développement et la mise en place des systèmes d’observations du futur, nécessaires à l’étude des évolutions hydro-morpho- sédimentaires, des risques et vulnérabilités dans des environnements littoraux et côtiers variés le long du continuum terre-mer et de leur intégration dans des réseaux d’observation déjà existants.

Les données issues de ces observatoires visent notamment à développer des indicateurs permettant de mesurer les incidences subies par ces systèmes, d’évaluer la vulnérabilité/sensibilité des systèmes et de mesurer leur résilience (capacité de résistance et de restauration) face aux pression/forçages naturels et/ou anthropiques.

Ce volet a pour objectifs scientifiques :

  • La conceptualisation et le développement d’un observatoire du futur intégré sur le continuum terre-mer. Cet observatoire aura pour objectif d’être interdisciplinaire, pérenne, auto-évolutif, capable de mesurer les tendances et les évènements extrêmes avec des mesures standardisées, tout en étant connecté et sobre en ressources ;
  • Le développement et la mise en œuvre de méthodes permettant de faire des sciences participatives dédiées au littoral, visant à terme à permettre l’engagement des citoyens, un outil puissant et robuste d’observation et d’aide à la gestion.

Un second volet vise à améliorer la connaissance des mécanismes de cumul des incidences et leurs effets, notamment via le recours à des approches de rétro-observation dans les archives sédimentaires et d’analyse spatiale et à mieux caractériser la résilience des systèmes.

Par ce biais, il s’attache à apporter des connaissances, de l’expertise, du diagnostic, de la préconisation et des appuis aux gestionnaires et aux politiques publiques.

Les travaux menés dans ce cadre ont pour objectif :

  • L’utilisation des indicateurs développés dans le volet 1 pour la mesure des incidences subies par les systèmes littoraux et côtiers face aux pressions naturelles et/ou anthropiques et l’évaluation de leur vulnérabilité et capacités de résilience (capacité de résistance et de restauration) ;
  • La reconstitution du rôle du cumul des incidences anthropiques et climatiques sur les trajectoires passées d’évolution des systèmes littoraux et côtiers ;
  • L’identification des seuils associés à des changements de régime ;
  • La caractérisation des dynamiques de résilience des systèmes littoraux et côtiers sous