Caractérisation du milieu par mesures in situ

Caractérisation du milieu par mesures in situ, directes et indirectes, permettant de passer de l’hypothèse (formulée dans l’Axe d'observation) à la modélisation des processus

A l’interface entre l’identification des processus et leur modélisation, l'enjeu scientifique est ici de fournir des données quantitatives lors des phases de pré-rupture, de rupture et post-rupture tectoniques ou gravitaires.

Cet axe de recherche inclut des observations répétées de structures réputées instables ou de systèmes dynamiques lors de campagnes océanographiques dédiées ou la mise en place d’une instrumentation permanente sur ces structures pour une observation continue des phénomènes (observatoire temps réel ou temps différé selon le site).

Les enjeux concernent :

  1. La caractérisation des conditions thermodynamiques des fluides dans les zones de failles, des systèmes hydrate/gaz libre ;
  2. La caractérisation des propriétés physico-chimiques des solides et fluides à partir des mesures directes et de l'inversion des données indirectes (sismique) ;
  3. La caractérisation des structures de surface et profondes et les liens entre elles ;
  4. La caractérisation de phénomènes précurseurs de l'instabilité des fonds marins.

Principaux chantiers