Soutenance HDR de Nathalie Babonneau

Nathalie Babonneau, Maître de Conférence en Géologie Marine, à Geo-Ocean dans l’équipe ASTRE, soutiendra son Habilitation à Diriger des Recherches le mardi 7 juin à 14h, à l’IUEM (Amphi A). Son sujet :

 

Turbidites : Archives sédimentaires des événements extrêmes ?

 

Composition du jury :

  • Thierry MULDER, Professeur à l’Université de Bordeaux, UMR5805 EPOC, Bordeaux 
  • Christian BECK, Professeur émérite à l’Université Savoie-Mont-Blanc, UMR5275 ISTerre, Chambéry
  • Belen ALONSO MARTINEZ, Professeur à l’Institut de Ciensas del Mar, Barcelona
  • Jacques DEVERCHERE, Professeur à l’Université de Bretagne Occidentale, UMR6538 Geo-Ocean, Brest
  • Marina RABINEAU, Directrice de Recherche CNRS, UMR6538 Geo-Ocean, Brest

 Mots-clés :

Sédimentologie marine, Turbidites, Processus gravitaires, Transfert terre-mer, Evènements extrêmes, Contourites

Découvrez ci-dessous le résumé de sa présentation :

Les environnements sédimentaires profonds situés au pied des pentes sous-marines sont dominés par les processus gravitaires, pélagiques, et contouritiques. Leurs dépôts constituent une archive précieuse de l’histoire de la Terre car ils enregistrent les variations climatiques et eustatiques, la tectonique ou le volcanisme. Dans les canyons sous-marins, les courants de turbidité permettent le transfert des produits de l’érosion continentale jusqu’au domaine marin profond. Il est généralement admis que les grands courants de turbidité sont des évènements ponctuels, générés par des instabilités gravitaires sous-marines déclenchées par des évènements dits extrêmes : grands séismes, tsunami, méga-cyclones, crues catastrophiques, éruptions volcaniques…

L’étude des systèmes turbiditiques, et des dépôts associés, par les outils de la sédimentologie marine (géophysique et carottage) permet d’accéder à ces archives et de les décrypter. Les travaux de recherche présentés dans cette HDR portent sur la sédimentation profonde, avec une approche scientifique conduisant à l’interprétation des turbidites comme archives sédimentaires des transferts terre-mer et des évènements extrêmes : autour de l’île de La Réunion et au large du fleuve Congo (transfert terre-mer direct), sur la marge algérienne et en mer Ionienne (archive paléo-sismologique), et au large de Taiwan (fort impact climatique et tectonique). Enfin, l’étude d’un système de dépôt contouritique sur la marge du Mozambique complète cette approche de la sédimentation profonde.